La Croix des Champs - Traditions, Histoire et Panoramas à Veyrier

Saviez-vous que Veyrier-du-lac et le domaine de La Croix des Champs étaient couverts de vignes ?

Ancienne villa romaine, la richesse de Veyrier provenait essentiellement de ses vignobles, lesquels appartenaient à la noblesse et à la bourgeoisie d'Annecy ainsi qu'à certaines communautés religieuses. La Révolution française transforma les grandes propriétés .

Cave de La Croix des Champs

À la fin du XIXe siècle la crise engendrée par le phylloxéra puis le mildew, l'émiettement du vignoble veyrolain, la diversification de l'agriculture changèrent l'économie du bourg. Le tourisme naissant avec la villégiature, puis le tourisme de masse après la première guerre mondiale marquée par l'édification en 1934 du téléphérique du mont Veyrier, la révolution industrielle vont peu à peu et tout au long de la première partie du XXème siècle faire péricliter la culture de la vigne.

Panorama depuis La Croix des Champs

1945 sonnera le glas des « gardes vignes », mais c'est l'expansion d'Annecy et l'urbanisation croissante des rives du lac qui arrêtèrent net, vers les années 1950-1960, la pratique de la viticulture.

Panorama depuis La Croix des Champs

Le domaine de La Croix des Champs reste un héritage vibrant de cette période viticole. Une croix de mission sur le chemin des Champs, consacre le nom de la propriété et de son clos. Profondément modifiée au XIXe siècle, la maison, qui possède de grandes caves voutées et un pressoir à double vis, témoignant de sa destination viticole, existait déjà en 1732.

Aujourd’hui rectangulaire, fortement remaniée vers 1838 par Joseph Thyrion, puis par Maurice Sautier-Thyrion, elle se dresse sur une plate-forme en terrasse. La maison se trouve alors segmentée en deux niveaux : les caves et le rez-de-jardin pour la vigne. Petit détail de viticulture : les raisins étaient apportés à niveau du sol au pressoir, le jus descendait par gravité dans le chai situé au-dessous du pressoir. Les tonneaux quittaient la maison à niveau de sol et delà étaient descendus au port des Champs.

Panorama depuis La Croix des Champs

Le balcon avec un médaillon à ses initiales domine fièrement le lac. À l’origine, ce bâtiment aurait été, vers 1576, une dépendance du fief de Crans. Par suite, faisant fonction de cellier, il a appartenu jusqu’en 1749, aux Révérends Barnabites d’Annecy qui assuraient à l’époque la direction du collège chappuisien. Pour alimenter les revenus du collège, ces religieux entretenaient à Veyrier un vignoble qu’ils louaient aux habitants.

Domaine de La Croix des Champs

Le domaine a été entièrement rénové pour accueillir mariages et séminaires alliant le meilleur confort contemporain au caractère d’une maison de famille représentative de l’histoire de la région et permet de découvrir le métier de la vigne au XIXème en Haute-Savoie.

Pour en savoir plus : https://www.lacroixdeschamps.fr